litenlibassa.com

 
 

 
 
 
 
You are here:
 
 

Investissement humain : l’exemple qui vient des jeunes AJEL

Envoyer Imprimer PDF
AddThis Social Bookmark Button

En marge de la fête nationale le 20 mai 2016, les jeunes de l’Association Nkom en jumelage avec l’Association des jeunes Lognkol (AJEL) ont fait les travaux d’intérêts communs afin de donner à leur village un visage des plus rayonnants. Récit !

En effet, du 17 au 20 Mai dernier, s’est tenue à Nkom localité de l’arrondissement de MASSOCK SONGLOULOU, département de la Sanaga Maritime, une semaine culturelle organisée conjointement par les jeunes ressortissants de la communauté LOGNKOL regroupés sous la bannière de l’Association Nkom et l’AJEL (Association des Jeunes LOGNKOL, une association à but non lucratif). C’était sous la houlette des chefs traditionnels de 3ème degré.

L’autorisation de cette manifestation a été délivrée par la sous-préfecture de Massock le 8 Mai dernier sous référence : N°11/RDRP/C18/04-1/BADL. De nombreux temps forts ont émaillé les activités de cette semaine culturelle. Déjà le 17 Mai, l’on a eu droit à l’accueil des délégations venues qui de Douala, de Yaoundé, d’Edéa ou de la Diaspora ; en vue d’honorer de leur présence à cette semaine culturelle inédite.

Le 19 Mai, dans le cadre du comité d’Hygiène et salubrité, les jeunes ont réalisé dans la foulée, les travaux d’intérêts communs (défrichage et propreté des locaux dans les structures à caractère social notamment dans les Ecoles Publiques d’IBAIKAK, NKOM et au site du tout nouveau Centre de Santé intégré de NKOM. Pour la construction de leur Foyer social en projet, ils ont frappé 10 sacs de ciment de 50Kgs en parpaings de 15cm. Par ailleurs, un bureau de coordination nationale provisoire de l’AJEL a été élu pour conduire les jeunes pendant 12 mois à l’effet d’organiser les élections devant élire le bureau exécutif élargi de la coordination.

Joseph BENGA qui représentait l’Association Nkom pour la circonstance, en s’adressant aux élèves du lycée a souligné que : « nous sommes venus vous apporter un message d’espoir car naître ou vivre à NKOM n’est pas une fatalité, on peut naître à NKOM et devenir une personnalité à l’instar du Pr. HOGBE NLEND ex-ministre de la recherche scientifique ou Dr. Alain Nkoyock, fonctionnaire international, chercheur et écrivain », avant d’ajouter « vous avez la chance d’être sur les bancs en ce moment, profitez-en car seul le travail paie » va-t-il expliquer un brin souriant. Il en a profité pour présenter également l’ambition de l’Association Nkom qui se concentre sur 7 programmes stratégiques selon le modèle rural du développement durable (MRDD).

A sa suite, Dr. Isaac Ikeng va renchérir : « Sur le plan morphologique nous sommes tous les mêmes mais de l’intérieur, nous sommes différents car le comportement est un facteur de réussite ou d’échec selon qu’on a un bon ou un mauvais comportement ».

En apothéose, la soirée culturelle a clôturé la fin de la cérémonie le 20 Mai à 21H dans un espace convivial au quartier Mangock où les jeunes se sont rivalisés d’adresse dans la danse. Rendez-vous a été pris l’année prochaine.

Jo. BENGA, envoyé spécial
Journaliste, diplômé ESSTIC
SECOM DIOCESE OBALA

Il est obligatoire d'être enregistré pour commenter cet article.
Les bassanautes sont invités à un comportement responsable. Des commentaires à caractère injurieux, xénophobe, diffamatoire ou incitant à la haine seront supprimés et leurs auteurs interdits d'intervention sur ce site. Nous invitons donc les uns et les autres au respect mutuel.