litenlibassa.com

 
 

 
 
 
 
You are here:
 
 

Réponse du Pr. Emmanuel Njock au conseil scientifique de Mbog liaa : "A QUI DE DROIT"

Envoyer Imprimer PDF
AddThis Social Bookmark Button

J’ai lu avec intérêt les neuf (9) résolutions du conseil scientifique du 4ème Festival Mbog-Liaa (Babimbi 2010) 1auquel je n’ai pas pu participer. Je félicite les frères et soeurs qui y ont travaillé. En attendant les ACTES du Festival, je me permets de faire dans la suite quelques remarques à l’attention de tous les ressortissants MBOG-LIAA.

Les neuf résolutions me semblent être plutôt des suggestions/propositions/recommandations. Le Comité de langues et Culture basaa-mpoo-bati (CLC-BMB) par exemple devrait faire l’objet d’une reconnaissance officielle. Il faudrait sans doute ressortir les différences fondamentales entre cette nouvelle structure créee ce 27/11/2010 et le Comité de langue Bàsàa enregistré sous le No 65/RDA/C18/BAPP du 28.05.2005.

Le Président général de l’Association culturelle ADNA MATEN MA MBOG LIAA qui a visé toutes ces récentes propositions semble avoir oublié que Mbog Lìaa avait déjà fait une recommandation similaire avant pour la création d’un Comité de Langue Bàsàa.

Une association culturelle peut faire des recommandations; mais peut-elle créer une autre association culturelle/ou un organe avec des responsabilités sur l’ensemble du territoire national ?

Rappelons-nous qu’il existe effectivement une association culturelle sous le nom de Comité de Langue ɓàsàa; ce dernier a même donné des rapports puis fait certaines présentations à tous les festivals de Mbog Lìaa et ailleurs.

Il vous est plausible de créer une autre association, si vous le trouver bon ainsi, ou adhérer massivement dans ce qui existe, mais surtout de travailler et produire sans ou éventuellement avec l’aide financière de l’Etat.

La résolution No 3 me propose le poste de direction des études linguistiques. Ne serait-il pas bon d’y ajouter un cahier de charges pour savoir ce que l’on attend de moi ? J’espère que le conseil scientifique a préalablement consulté tous les autres membres et reçu leur assentiment au bureau qu’il propose dans cette résolution.

Je rappelle une fois de plus ce que j’ai dit dans notre petit journal Ŋ̀KÒÒ (u) LIÀDÀ du 4 novembre 2010 concernant le premier HIKORMBEM: À Ɓasàà, di yi lɛ,̄ ŋ̀kòmɛ ̀ à ŋkìha ɓe bilòŋ biɓaà (2)!

Je reste ouvert à toute autre association ou institution qui oeuvre pour le développement des langues et cultures camerounaises en général, ɓàsàa en particulier, pour lesquels j’ai décidé d’investir mes derniers efforts sur terre.

Mais je dois voir le travail déjà accompli par ladite association ou institution avant de me décider d’y mettre ma modique contribution.

Souffrez que je termine mes remarques par une suggestion: Que chacune des personnes que vous venez de proposer à un poste de responsabilité quelconque dans le CLC-BMB crée un Sous comité de langue et de culture dans sa famille, son village et/ou dans son arrondissement d’ici Juin 2011!

 

Sincèrement

Dr Pierre Emmanuel NJOCK

Secrétaire Exécutif de SCOBA

Président de COLBA

Tél (237) 77 61 05 13

Email: doc.njock@web.de

 

 

1)  Rresolutions-du-conseil-scientifique

 

Commentaires  

 
#4 07-03-2011 11:49
merci bcp malet nkeni pr cette belle remarque j'espere de tout coeur que les organisations pour le developpement de la langue tiendront le coup!
 
 
#3 25-01-2011 22:58
Malét Pierre Emmanuel Njock,

N'est pas un homme qui lâche vite le morceau. Tenace, discipliné et rigoureux dans son travail. En acceptant la Charge que le Comité Scientifique de Mbog Liaa BABIMBI 2010 présidé par un autre homme de langue le Pr. BITJAA, lui donne sait bien qu'il y a manière à réflexion mais qui devrait se baser sur un support existant. Nous ne partons plus d'un RIEN.
Les Associations et autres socles formels qui militent dans le sens de l'apprentissage de l'écriture et l'étude de la langue basà'a.
La résolution est bonne sur le principe, mais il faut la motiver : Une Feuille de ROUTE.
Malét Njock, certains de nos lecteurs sont passés sous votre moule de la rigueur linguistique. Vos efforts ne seront guère vains.
 
 
#2 admin 25-01-2011 17:27
@majongan
Je crois à mon avis que le Pr Njock veut juste la clarté et je trouve qu'il a raison. Mbog liaa qui jusqu'a present "boite" devait s'associer aux associations qui existent et qui ont dejà fait leur preuves au lieu de vouloir créer des copies / clones de ce qui existe déjà.
Il en ressort qu'il n a pas eté consulté avant sa nomination. :-(
 
 
#1 25-01-2011 17:15
Père Njock,
je remercie pour cette contribution qui nous réconforte en nous montrant que nos ainés s'activent pour la prospérité des BMB. Je remerci donc aussi la tenue de la dernière réunion du comité scientifique que j'apprends par cette voix.
Et sans connaitre tous les contours je trouve les propositions et questions que vous posez Papap Njock égitimes. Cependant je demanderais d'être exactement parmi ces têtes locomotives dont nous avons besoin pour mettre quelque chose de durable et de bien sur pied et ne pas attendre de voir d'abord le travail qui est fait.
Bcp de nous ne sont pas à votre niveau intellectuel et de reflexion et ferons par conséquent des erreurs dans la volonté d'avancée. L'histoire nous apprend que le découragement de ceux-lá plus intelligent à l'attente de voir que quelque chose de bien soit fait a fini souvent avoir raison de nous. Il est donc bon que Vous aussi soyiez là pour dépister ces erreurs, mais aussi et surtout pour s'activer vigoureusement à la réparation et ainsi donc la prospérité qui est le but et l'intérêt de tous, quelqu'en soient les routes prises.

Merci donc encore pour tout ce que Vous fêtes aujourd'hui, nous les plus jeunes et Vos enfants sommes conscients de votre travail et demandons juste que Vous continuiez à épauler les uns et les autres, à travailler dans le sens de construction.
 

Il est obligatoire d'être enregistré pour commenter cet article.
Les bassanautes sont invités à un comportement responsable. Des commentaires à caractère injurieux, xénophobe, diffamatoire ou incitant à la haine seront supprimés et leurs auteurs interdits d'intervention sur ce site. Nous invitons donc les uns et les autres au respect mutuel.