litenlibassa.com

 
 

 
 
 
 
You are here:
 
 

29 avril 2003- 29 avril 2011, Remember le Pr Roger Gabriel Nlep

Envoyer Imprimer PDF
AddThis Social Bookmark Button

Décédé le 29 avril 2003, exactement  huit ans comme le Professeur émérite quittait si soudainement des liens terrestres pour pénétrer le secret  surréaliste du mystère de la vie. Au moment où ce départ brusque d'un patriarche, remplissant dignement sa tâche sans compter ni sa peine, ni son effort sur-le-champ d'honneur, l'heure est à l'interpellation à la méditation pour un homme digne qui a su s’élever encore plus haut dans le firmament des élus du peuple africain et mondial.

Au-delà de ses qualités académiques, le père de la théorie du village électoral était un acteur de la scène sportive et un observateur des jeux politiques. Son héritage jusqu'à ce jour demeure énorme.

Sur l’ensemble des campus des universités camerounaises, le droit et le contentieux administratif avaient un nom: Roger Gabriel Nlep.

Agrégé des facultés françaises de droit depuis 1991, le jeune enfant qui  naissait un matin du 25 novembre 1949 dans la bourgade de Batombé, non loin d’Edea, avait, au fil des ans, imposé sa marque dans les milieux de la science, de la politique et du sport.

Après avoir été successivement chargé de cours puis Maître de conférences à l’Université de Yaoundé, Vice-recteur à l’Université de Dschang  puis de Douala où il s’occupait jusqu’à sa mort de l’enseignement, le Pr. Roger Gabriel Nlep avait enseigné dans la plupart des facultés de Droit du Cameroun.

Une fois de plus, paix à son âme.

© Camer.be : Hugues Seumo

Commentaires  

 
#3 17-05-2011 16:52
Le grand Prof je me rappelle bien d'une de ces déclarations un jour dans un amphithéâtre de l'université de Douala, qu'on pouvait bien le trimballer de vice recteur à vice recteur comme ils l'ont fait, l'assassiner également comme ils l'ont fait, mais jamais on ne pourrait lui enlever son titre de Professeur Agrégé, ce que nous vivons encore aujourd'hui.
Le Professeur Nlep est parti, mais le Grand Prof reste encore parmi nous,car nous tirons et nous tirerons toujours profit de ses enseignements.
Grand Prof ton souvenir restera toujours gravé dans nos mémoires.
Ad vitam aeternam
 
 
#2 05-05-2011 18:57
On ne peut qu'avoir du frisson à l'idée de le savoir hors de ce monde! Le temps passe, la grande loi de l'oubli fera peut-être un jour son effet mais pas de sitôt. Peut-on oublier "le grand prof "? lui qui caressait l'espoir de tansformer le triangle équilatéral en carré? Le chantre de l'érection des Bassa-Mpoo en réel groupe social a emporté et sa rigueur intellectuel et ses idées abandonnant son monde estudiantin et son peuple... La douleur reste vive.
Paix à son âme.
 
 
#1 03-05-2011 15:44
Merci à vous d'avoir réveillé notre conscience à son sujet et à sa personne. Mes pensées à sa famille, amis et très proches. Je cooémore ensemble avec vous son décès tragédique. KIM
 

Il est obligatoire d'être enregistré pour commenter cet article.
Les bassanautes sont invités à un comportement responsable. Des commentaires à caractère injurieux, xénophobe, diffamatoire ou incitant à la haine seront supprimés et leurs auteurs interdits d'intervention sur ce site. Nous invitons donc les uns et les autres au respect mutuel.