litenlibassa.com

 
 

 
 
 
 
You are here:
 
 

Sanaga-Maritime : Les populations célèbrent Ngalle Bibehe

Envoyer Imprimer PDF
AddThis Social Bookmark Button

ngalle-jean-ernestC’était samedi dernier à Edéa, à la faveur de sa nomination comme ministre des Enseignements secondaires.

Deux mois après sa nomination, Jean Ernest Masséna Ngalle Bibehe était à l’honneur à Edéa. Le ministre des Enseignements secondaires (Minesec), nommé lors du réaménagement gouvernemental du 2 octobre dernier, a été « fêté » par les populations de la Sanaga-Maritime, dont il est originaire. Comme ailleurs, le plus vaste département du Littoral n’a pas échappé à la tendance quasi-généralisée de la fête des nominations. Question de confier Ngalle Bibehe à la protection du Tout-Puissant Dieu, comme l’a exhorté Monseigneur Jean Bosco Ntep, évêque du diocèse d’Edéa, à l’ouverture de cette célébration politique.

Mais surtout, pour les forces vives de ce département d’exprimer « leurs remerciements et toute leur gratitude » au président Biya pour avoir choisi leur « fils» au prestigieux poste de Minesec. Ainsi, Bassa, Bakoko, Malimba, Ndonga et Bisso qui peuplent essentiellement les onze arrondissements de la Sanaga-Maritime, sont massivement venus, à côté de la communauté du Grand-Nord, exprimer leur joie au Minesec à l’esplanade de la préfecture d’Edéa.

Des discours prononcés devant un parterre de ministres (Laurent Esso, Kombi Mouelle, Lejeune Mbella…), gouverneurs de régions (Samuel Ivaha Diboua, Jean Abate Edi’i…), du représentant du comité central du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (Rdpc) Ahmadjoda Hadjoudi et des personnalités politico-économiques et culturelles de la Sanaga-Maritime et d’ailleurs, l’on retient de Dieudonné Nzoke, délégué du gouvernement auprès de la Communauté urbaine d’Edéa (Cue), que Ngalle Bibehe est un homme disponible, travailleur et soucieux de l’intérêt général. Des qualités sans doute qui auraient conduit le président Biya à lui confier l’important poste de Minesec, a tenté de deviner pour sa part Geneviève Tjoues, vice-présidente du Sénat et porte-parole des parlementaires de la Sanaga-Maritime. La membre du bureau politique du Rdpc a dressé une liste non exhaustive des filles et fils de la Sanaga-Maritime promus depuis l’avènement de Paul Biya à la magistrature suprême, non sans réitérer au chef de l’Etat, le soutien indéfectible du département au Rdpc.

De son côté, Perrial Jean Nyodog, autre fils du département, par ailleurs directeur général de Tradex, n’a pas tari d’éloges à l’égard du nouveau Minesec. A qui, il invite toutefois à travailler dans l’intérêt de la République. Les défis sont majeurs, notamment l’insuffisance des infrastructures et du personnel enseignant dans les établissements. Mais, des solutions, souhaite M. Nyodog, en devraient être apportées ailleurs que dans la Sanaga-Maritime. Ngalle Bibehe sera donc jugé au pied du mûr. Mais, l’ex-directeur général de la Société camerounaise de transport urbain (Socatur) peut compter sur les siens. Lui qui a reçu l’onction et les attributs traditionnels du roi des « Adie », son canton d’origine, pour relever tous ces défis.

Il est obligatoire d'être enregistré pour commenter cet article.
Les bassanautes sont invités à un comportement responsable. Des commentaires à caractère injurieux, xénophobe, diffamatoire ou incitant à la haine seront supprimés et leurs auteurs interdits d'intervention sur ce site. Nous invitons donc les uns et les autres au respect mutuel.